retour vers le futur

L’idée de voyage dans le temps me fascine.
On m’a demandé récemment de dessiné la Delorean de Doc et Marty Mc Fly dans « retour vers le futur ».
Ce n’est pas la première fois.

Donc, à mon tour de vous proposer un petit voyage dans le temps avec ces quatre versions de dessins de la DeLorean.

Saurez-vous les remettre dans l’ordre chronologique ?

deLorean Plan de travail 8@4xdeLorean Plan de travail 6@4xdeLorean Plan de travail 1@4xdeLorean Plan de travail 7@4x

  • dessin à la main pour un teaser
  • Un pictogramme pour une fiche de pratique collaborative
  • un essai vectoriel trop détaillé
  • dans le style de la marque employeur d’i-BP

 

Que deviennent les idées

Pour préparer son plan à moyen terme, i-BP invite tous ses collaborateurs à exprimer ce que peut devenir l’entreprise.
Cette animation présente ce que deviennent les idées émises.

Les illustrations sont directement issues du story-board dessinées à la tablette sous Illustrator, puis animées dans After-Effects.

J’ai piloté l’écriture et l’enregistrement de la voix off. Un grand bravo à Mathilde Bouron pour cette 1ère expérience « voix off ».

 

Flying-flexographie

yesbutnau_planche

Petit exercice de style : illustrer une compétition internationale de flying-disc ou « ultimate » pour impression en 2 couleurs sur des « freesbees ».

Les contraintes techniques, j’adooooore.

La flexographie est plus contraignante que la sérigraphie : pas de grandes surfaces. pas de trame fine. nuancier de couleur très limité.

Coté contenu, mes propositions allaient d’idées farfelues « barrées » à des choses plus raisonnables, plus politiquement correcte mais aussi plus fades.

Et ton corps

Evelyne Jolivet est sensible aux mouvements dans la série des « hommes forts« .

Evelyne : Comment en es-tu venu à dessiner ces hommes forts ?

Moi : Les dessins carrés sont une discipline de travail de plusieurs années. Discipline enfermante !
Imaginer un personnage prisonnier de ce cadre carré est donc venu spontanément.

Espace restreint et corpulence ne l’empêchent pas de se mouvoir. Mieux, il en joue, il danse. Il mime quelques efforts infligés à cet espace. Mais au final, il habite pleinement ce cadre, se l’approprie.

Evelyne : Je suis surprise par ta conscience du corps humain et cette invention du mouvement.

Moi : Ce travail contient la conscience de ma propre matérialité. C’est aussi une invitation à prendre le contre pied de nos difficultés et de jouir de la vie avec enthousiasme.

Evelyne : Ce sont des ébauches… mais des ébauches de quoi ?

Moi : Pas de projet clairement défini. Mais ce personnage mérite de sortir du cadre =;))

A suivre !

Têtes-a-r. en couleur

Dessin à l’encre noire et pinceau, colorisation à l’aquarelle et crayon blanc sur papier recyclé.

Je n’utilise pas l’aquarelle de façon conventionnelle. Ma petite boîte de 12 couleurs tient dans ma poche. Le pinceau avec réserve d’eau intégrée… ça c’est une idée génial.  

Je dessine donc où je veux, nomade, mobile, comme les tête-à-roulette !