« La pierre du vivant » ON AIR

LaPierreDuVivant_audioONAIR

 

Jet FM (91.2 FM) diffuse 38mn de la bande son de
« la pierre du vivant » ce dimanche 31 juillet.

…et pas seulement !!
26 autres radios affiliées à programme RADIA diffusent ou diffuseront « La pierre du vivant » sur leur ondes dans leur pays respectif.

  • Nantes / JetFM, 91.2FM, les dimanches à 20h
  • Paris / Radio campus Paris, 93.9 FM
  • Marseilles / radio grenouille 88.8 FM (dimanche 21h30, rediff. mardi 2h30)
  • Londres / ResonanceFM 104.4 FM, (les jeudis à 20h30)
  • Berlin / RebootFM, 88,4 FM
  • Postdam / RebootFM, 90,7 FM
  • Halle / radio corax, 95.9 FM
  • Firenze / radio papesse,

et bien d’autres…

Pour en savoir plus : http://www.radia.fm/

Merci à Anne-Laure Lejosne pour ce montage.
Crédits Photo : Paul Pascal =;))

Bonne écoute =;)))

Ebauche animée

arbreAnim651px

 

Les ébauches du midi… 

Le vectoriel ouvre le champ des possibles en terme de supports :
L’absence de limite de taille en post-production permet de produire des images pour l’écran, le print traditionnel, et jusqu’aux décors de grande taille. Les systèmes d’impression permettent aujourd’hui des tirages de très grande taille : voir le décor d’André le magnifique.
Les images vectorielles issues de cette exploration personnelle peuvent être retravaillées sous Illustrator ou animées dans After Effect. Read More

PAN111 improvisation

Je vous conseille un casque ou de connecter votre machine sur une chaine hifi pour profitez pleinement du son.

PAN111, performance peinture et son à l’atelier Hangar du pendule from queru on Vimeo.

Après une première expérience d’improvisation en public avec Evelyne Jolivet, chorégraphe, et ses danseurs Pauline Arnoux et Valentin Taton, j’ai accepté bien volontiers l’invitation de Cécile Gauthier-Denis pour renouveler cette expérience avec les artistes peintre Antoine Parra Del Pozo et Nath Catteau à l’atelier Hangar du Pendule le 30 mai 2015.

Pierre Fleurence m’a accompagné de son expertise sonore dans cette réflexion d’échange avec les peintres. Cette expérience a nourrit nos réflexions du moment sur comment interagir avec d’autres disciplines.

D’autres choses à venir donc… à suivre !

Toiles bruyantes et sons colorés

Une intervention inhabituelle pour ceux qui me connaissent

PAN111 est une performance de peinture et assemblage sonore de 2 x 30mn.

Antoine Parra Del Pozo et Nath Catteau improviseront sur toile et papier tout d’abord séparément puis dans un deuxième temps ensemble, le tout soutenu ou perturbé de mes assemblages sonores de façon improvisée également .

Nous ne savons pas vraiment ce qui va se passer.
Mais vous êtes cordialement invité à y assister.

pan111_planAccès

 

Poilus

poilus 2 - ebauches du midipoilus 1 - ébauches du midi Non, non, je n’ai pas de soucis avec ma propre pilosité !

Ceci dit, n’est-ce pas un juste questionnement sur notre société et ses sympboles ?

Anecdotique ? Oui.
A l’origine, ma démarche n’est pas là. Ces ébauches sont juste un rebond d’accidents d’autres ébauches.

Trames

tuile 012D,5 …imaginez ce montage en très grand, sur un mur, des piétons passant devant ou animé s’un scroll horizontal extrêmement lent révélant cette fausse profondeur, projeté en fond de scène pour un spectacle vivant !

 

Visage

portrait ébauche vectorielleMes explorations vectorielles passent parfois d’une discipline à l’autre.

Après être animée sur After Effect, cette ébauche révèle bien d’autres choses. Il ne lui manque qu’un petit habillage sonore.

En attendant, faites du bruit avec la bouche.

J’offre trois dessins carrés au meilleur bruitage fait avec la bouche =;)))  si, si !

 

Pi XII

homme violet ébauche du midiAbstraction ou réalisme ? Plasticien ou illustrateur ? Travail de commande ou exploration personnelle. Dans mon travail, tous ces aspects interagissent. Je ne sais pas cloisonner.

Des forment successives translucides pour restituer des modelés. Fluidité.

En s’approchant de très prêt l’abstraction et la technique révélée fonctionne également. Une peinture monumentale pour une confrontation au corps humain ? oui. ça pourrait être sympa.

Danse

L’heure du déjeuner est souvent l’occasion de laisser libre court à ma main et ce, quelque soit l’outil ou le lieu. Ces ébauches sont parfois le démarrage de projet plus aboutis dans mes réponses à projet. Ces ébauches vectorielles sont devenues récurrentes. Alors je vous les soumets juste pour le plaisir.

blanches01
blanches02
blanches03
blanches04

Et ton corps

Evelyne : Comment en es-tu venu à dessiner ces hommes forts ?

Moi : Les dessins carrés sont une discipline de travail de plusieurs années. Discipline enfermante !
Imaginer un personnage prisonnier de ce cadre carré est donc venu spontanément.

Espace restreint et corpulence ne l’empêchent pas de se mouvoir. Mieux, il en joue, il danse. Il mime quelques efforts infligés à cet espace. Mais au final, il habite pleinement ce cadre, se l’approprie.

Evelyne : Je suis surprise par ta conscience du corps humain et cette invention du mouvement.

Moi : Ce travail contient la conscience de ma propre matérialité. C’est aussi une invitation à prendre le contre pied de nos difficultés et de jouir de la vie avec enthousiasme.

Evelyne : Ce sont des ébauches… mais des ébauches de quoi ?

Moi : Pas de projet clairement défini. Mais ce personnage mérite de sortir du cadre =;))

A suivre !

Têtes-a-r. en couleur

Dessin à l’encre noire et pinceau, colorisation à l’aquarelle et crayon blanc sur papier recyclé.

Je n’utilise pas l’aquarelle de façon conventionnelle. Ma petite boîte de 12 couleurs tient dans ma poche. Le pinceau avec réserve d’eau intégrée… ça c’est une idée génial.  

Je dessine donc où je veux, nomade, mobile, comme les tête-à-roulette !

Tête-a-r…

tete-à-roulette dessin d'étude 2007Mon vieux carnet de dessin arrive en fin de vie. Il est temps. Il est dans un état pitoyable. C’est aussi une mine d’infos et d’idées. Certaines sont sortis du carnet pour devenir des travaux plus conséquents. D’autres en sortiront plus tard.
Au delà des dessins et notes que contient ce carnet, je m’amuse à y lire mes préoccupations du moment et mon cheminement.

Les « têtes-à-roulette » sont un matériau malaxable à volonté. Mon objectif est de multiplier les supports autour d’un thème facilement repérable (les prêts-à-faire ou  prête-affaire).

Analyse… Je me délecte des interprêtations libres des visiteurs lors des expositions.  Ne vous en privez pas non plus.

En savoir plus…

Vous allez rire

Voici un aperçu des préparatifs du décor d’André le Magnifique pour la compagnie même-pas-cap. Cette pièce est jouée depuis le 5 février 2010 au théâtre Beaulieu-sémaphore de Nantes.

Le théâtre, c’est plus fort que tout.
Effleuré pendant mes études d’arts plastiques, puis caressé du bout des lèvres avec la sonorisation de « la nuit de Valogne » d’E.E. Schmitt en 2000, aujourd’hui, j’embrasse le théâtre en contribuant aux généreux agissements de la troupe Même-pas-cap à l’égard de son public.

Olivier Collin et Pascal Maillard souhaitent un décor décalé façon fabrication-maison et orienté spectacle pour enfants. Ils ajoutent « …mais de belle facture tout de même ». Le décor doit être mobile et complètement pliable ».

Pascal et Olivier ajoutent qu’ils souhaitent un décor tout en hauteur. Cette idée est malheureusement peu compatible avec les contraintes de mobilité et de manipulation liées au lieu. Pour réponse, les modelés des feuillages des arbres s’asssombrissent vers le haut faisant  illusion d’une grandeur qui se perd dans l’obscurité du haut de la scène.

Coté mise en scène, Pascal Maillard profitera pleinement de cette mobilité des éléments. Les éléments du décor deviennent accessoires.

La pièce est drôle, tonique, enlevée. Beaucoup d’éclats de rire dans la salle.

La pièce est jouée jusqu’au 20 juin. Alors n’hésitez pas.

Papercraft 1er

Voici une exploration tout à fait intéressante dans la continuité de ma démarche participative des têtes-à-roulette.

Les papercraft sont des pliages à faire soit même.

J’ai amorcé une série de 10 têtes modélisées en 3D et en cour de dépliage.

Je vous livre mon premier papercraft en deux versions :
L’une peinte numériquement et l’autre vierge à peindre vous même.

une petite simulation premier papercraft

Matériel nécessaire :

imprimé au format A3 (oui je sais…), sur du papier 100g/m² minimum,
de bons ciseaux ou cuter à lame neuve, de la colle ou mieux, de l’adhésif double face.

Des têtes

tetes_num1.jpgtetes_num3.jpgtetes_num2.jpgtetes_num5.jpgtetes_num6.jpgtetes_num4.jpgQue des têtes, rien que des têtes… peintures numériques hétéroclites destinées à être tirées en argentique puis maroufflées sur du PVC expansé et riveté à des tirages laser de roulettes elle aussi maroufflées sur PVC expansé.

En savoir plus sur les têtes-à-roulette

Je dédie en passant ce travail à Papatt, soutient
logistique indéfectible, expert en rivet et amiiiii =;)

Les images sont faites pour être vues

peinture numerique face 01

ça y est, je libère mes notes graphiques et autres explorations numériques, sur Sans encre… (sans ancre), blog d’images nomades toutes en pixels. Pas de cheminement précis et de qualité variable, les peintures numériques cotoieront les essais griffonés. Générées à la tablette graphique sur notebook ou sur mon smartphone, des outils qui favorisent mobilité et spontanéïté.
En espérant que ces images vous insiprent, vous fassent réagir…

Pas peintre je suis…

Vous les avez vu de loin. Et bien les voici de plus prêt.

tete-à-roulette acrylique sur bois n°3

Un visiteur, peintre averti, a fini par lâcher une critique après une longue discussion et sur mon insistance.
« l’idée est excellente… » suivi d’un long silence… « Oui inutile d’en rajouter, j’ai compris et nous sommes d’accord ! ».

Ma démarche des « prêts-à-faire » est une inversion du contenant et du contenu. Au lieu de « des sujets pour une seule technique de représentation », j’ai choisi « un seul sujet pour plusieurs techniques de représentation ».
Dans le premier cas, l’artiste doit renouveler son propos, s’attaquer à de nouveaux sujets, nu, paysage, nature morte, scêne diverses. Ici ma contrainte est d’être pas trop mauvais dans toutes les disciplines pour restituer de façon très variée une seule idée.

Moralité : Je ne suis pas peintre, j’utilise de la peinture !

Oui j’ai beaucoup à apprendre de la peinure. Mais la peinture apprendra aussi de moi =;)